12 aliments anti-cancer

--- PUBLICITÉ ---


Même s’il serait illusoire de penser que l’alimentation puisse, à elle seule, venir à bout d’un cancer, vous savez sans doute déjà qu’une alimentation équilibrée est une arme cruciale dans la lutte contre le cancer. Les oméga 3, le sélénium et l’acide folique sont souvent cités pour leur effets positifs sur le système unitaire. Savez-vous où les trouver ?

1. Les poissons gras


L’huile présente dans le poisson est riche en acide gras à longue chaîne du groupe des oméga-3, un puissant anti-inflammatoire. Il a été prouvé que les omégas 3 permettent d’allonger à nouveau les télomères (extrémité des chromosomes de votre ADN), qui raccourcissent lorsque vous avez un cancer, compromettant ainsi la structure de l’ADN et réduisant la longévité. Veuillez noter que les acides gras omégas 3 provenant de la graine de lin sont des acides gras à chaîne courte (et non longue). Ils sont tout aussi importants mais leurs bienfaits sont différents (par exemple, ils contribuent à oxygéner les tissus et fournissent des fibres essentielles).
Les poissons gras contiennent également de la vitamine A, une vitamine importante dans la lutte contre le cancer (le hareng, le maquereau et le saumon sont de parfaits exemples). Ainsi, consommer des poissons gras vous permet de réduire le risque de cancer de la prostate, du sein et du côlon. Par ailleurs, les chercheurs ont démontré que les poissons gras aident à prévenir la cachexie, un effet secondaire des traitements par chimiothérapie. Vous y trouverez également un peu de vitamine D, une autre vitamine anti-cancer.

2. Les carottes


Les caroténoïdes sont reconnus pour leurs bienfaits contre le cancer. Un verre de jus de carotte, deux pommes de terre douces, seize abricots secs ou quatre verres de cerises rouges offriront chacun 25 mg de caroténoïdes. Voici un excellent jus à faire soi-même :

  • des carottes, pour les caroténoïdes. Les carottes crues sont également riches en pectines, des bactéries intestinales saines qui vous seront très bénéfiques.
  • des pommes, pour la quercétine (excellent anti-oxydant)
  • de la betterave, pour des anthocyanes (également très bon anti-oxydant)
  • un peu de gingembre cru

3. Les poivrons rouges et jaunes


Il s’agit là d’une excellente source en vitamine C. La vitamine C renforce vos cellules immunitaires et neutralise les toxines. Linus Pauling, célèbre Prix Nobel de Chimie américain, affirmait que les patients atteints de cancer devaient consommer 2 à 10 g de vitamine C par jour. Un gros poivron rouge comporte environ 250 mg de vitamine C, 200 g de brocoli cru en comportent 175 mg, 150 g de papaye en comportent 90 mg alors qu’une orange en comporte 65 mg. Les baies et les cerises sont également d’excellentes sources de cette vitamine. Par ailleurs, les poivrons rouges et jaunes vous fournissent, comme les carottes, des caroténoïdes, qui comme nous venons de le voir sont indiquées contre le cancer.
--- PUBLICITÉ ---

4. Les graines de tournesol


Elles sont riches en zinc et en vitamine E naturelle. Le zinc aide la vitamine C à faire son travail et accélère le temps de guérison. Il est aussi important pour avoir une prostate en bonne santé. Vous avez besoin de 15 à 25 mg de zinc par jour. Cinq cuillères à soupe de graines de tournesol vous en procurent 10 mg. Encore mieux : les huîtres. Il ne vous faut que trois huîtres pour atteindre la quantité de zinc recommandée. Faites attention : le lait peut bloquer l’absorption du zinc. En outre, les graines de tournesol sont également une bonne source de sélénium. Cet oligo-élément connu pour ses vertus anti-oxydantes et anti-cancer, n’est pas fabriqué par votre corps.

Les graines de tournesol peuvent être mélangées avec votre muesli du matin. Cinq cuillères à soupe fourniront chacune 20 mg de vitamine E, qui agit contre le cancer en inhibant la croissance des cellules cancéreuses et en protégeant les cellules immunitaires contre les radicaux libres. En bref, la vitamine E stimule votre système immunitaire. L’objectif à atteindre est de 300-600 mg par jour et il est difficile à réaliser sans suppléments. Les légumes verts, le soja et les amandes sont aussi de bonnes sources à envisager.

5. Les fruits à coque


Six noix du brésil vous permettront d’atteindre la dose quotidienne requise de sélénium, soit 100 à 200 mg. Le sélénium est un agent anticancéreux très puissant. Huit tranches de pain complet, un œuf issu de l’agriculture biologique, ou une grande poitrine de poulet feront aussi l’affaire. Le thon, les oignons, le brocoli et les tomates contiennent aussi du sélénium. Plusieurs recherches ont montré que les gens qui mangent des fruits à coque tous les jours (comme les amandes et les noix) vivaient plus longtemps.

6. Les champignons


Les champignons dits « médicinaux », tels que le Shiitake et le Maiitake, renforcent le système immunitaire et luttent contre le cancer. Même les champignons de Paris possèdent des ingrédients luttant contre le cancer.
--- PUBLICITÉ ---

7. Les tomates


Il est nécessaire de consommer sept à dix tomate par semaine, de préférence cuites. Selon les recherches de l’université de Harvard, manger des tomates réduit le risque de maladies de la prostate de 40% et a une influence sur de nombreux cancers, comme par exemple le cancer du poumon, du côlon, du col de l’utérus et le cancer du sein. C’est le lycopène que l’on trouve dans la tomate qui est responsable de ces bienfaits. Vous pourrez également le trouve dans les fraises, les poivrons, les carottes et les pêches. Sachez toutefois qu’uneune boîte de soupe de tomate contient à elle seule 65 mg, soit largement plus que la quantité quotidienne recommandée (25 à 40 mg). Le lycopène contribue à réduire le taux de « mauvaises » graisses dans le sang et est un antioxydant puissant.

8. Les légumes verts


Les légumes verts vous apportent de l’acide folique. L’acide folique aide votre ADN à se reproduire correctement et vous protège pendant la radiothérapie. Ce n’est pas tout. Le sulforaphane, que vous pourrez trouver dans le brocoli, le chou et le cresson, agit contre les carcinogènes environnementaux responsables de certains cancers. Enfin, une alimentation riche en légumes verts aidera votre corps à devenir alcalin. Lorsque votre corps est légèrement alcalin, votre système immunitaire se défend mieux et est mensure de bloquer le développement de métastases.

9. Le brocoli


À l’instar des autres légumes verts crucifères tels que le chou, le chou frisé et les choux de Bruxelles, le brocoli contient des fibres qui aident à éliminer les toxines. En outre, ces fibres sont riches en galactose, qui se lie à des agents nocifs dans l’intestin et est l’un des aliments préférés des bonnes bactéries intestinales (comme le sont les carottes, les pommes, la chicorée et les oignons). Le brocoli renferme également des composés (l’indole-3-carbinol en particulier) qui diminuent l’action des œstrogènes agressifs.

10. L’ail


L’ail est vraiment un aliment merveilleux. Les ingrédients actifs comme l’allicine semblent agir pour arrêter la propagation du cancer d’une multitude de manières, par exemple en arrêtant l’approvisionnement en sang participant à la formation des tumeurs. L’ail tue aussi les microbes et les champignons. L’ail est également un anti-inflammatoire. Il dispose d’un certain nombre de principes actifs. Il contient du sélénium, du tryptophane et des agents actifs à base de soufre qui attaquent les cellules cancéreuses. Deux ou trois gousses d’ail cru par jour sauront conjurer bien plus que les vampires.
--- PUBLICITÉ ---

11. La betterave


Mais aussi les cerises, les aubergines, les prunes, les raisins rouges : en fait tous les fruits et légumes de couleur pourpre. Ils contiennent des anthocyanines (et parfois aussi du resvératrol). Il a été prouvé que les anthocyanes ont la faculté de s’attaquer aux cellules cancéreuses. Quant au resvératrol, il a prouvé son rôle dans la lutte contre certains cancers comme les cancers du sang et du cerveau.

12. Les légumineuses


Les lentilles, pois chiches, haricots secs et même le soja, sont une excellente source de fibres et de protéines sans graisse animale. Les légumineuses fournissent des fibres comme les lignanes qui peuvent aider à neutraliser les radicaux libres dans l’intestin et dans le flux sanguin.

Avec quoi manger tous ces aliments ? 

Utilisez des huiles de bonne qualité comme l’huile d’olive extra vierge. Il est important d’augmenter votre apport en bonne huile comme les huiles en provenance du poisson, des graines de lin, des noisettes et autres graines ainsi que l’huile de noix de coco.

Et les compléments ?

Si vous tenez à prendre des suppléments, demandez conseil à votre médecin. Vous pourrez lui parler des sulphorapanes, du resvératrol, de la curcumine, de la pipérine (poivre noir), de la vitamine E (d’origine naturelle) de la vitamine A, de la théanine, de la choline, de l’EGCG du thé vert et de la génistéine (des légumineuses et du trèfle rouge).

Et la boisson ?

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK


Choisissez le thé vert. Trois tasses par jour aident à neutraliser les radicaux libres.

Et pour finir…

  1. Mangez des aliments entiers.
  2. Prenez quotidiennement un probiotique.
  3. Évitez le sucre ajouté (le glucose ou le sirop de maïs à haute teneur en fructose).
  4. Évitez les produits laitiers de grande consommation (le lait non pasteurisé de bovins nourris à l’herbe a cependant de réels avantages).

poissons anti cancer