25 manières de protéger votre maison contre les allergies

--- PUBLICITÉ ---

Les allergènes domestiques comme les moisissures, les acariens et les squames d’animaux sont à l’origine de quelques désagréments tels que les peuvent causer des éternuements, des sifflements de respiration et des congestions. Découvrez des solutions simples à ces problèmes.

Désintoxiquez votre maison

L’atmosphère intérieure de nos maisons peut être entre deux et cinq fois plus polluée que l’air extérieur. Il s’agit là d’une très mauvaise nouvelle, en particulier pour les plus de 20% d’entre nous qui souffrent d’allergies. De plus, les chercheurs suggèrent que ce pourcentage est en constante augmentation. D’une part, le changement climatique et la hausse des niveaux de dioxyde de carbone ont créé un environnement plus favorable à la croissance des allergènes tels que les moisissures. Nous vivons dans des environnements intérieurs plus propres, ce qui entraîne la suractivité de nos systèmes immunitaires lorsque nous sommes exposés à l’inconnu, comme les acariens ou la fourrure. Cette situation garantit de gros tracas pour beaucoup d’entre nous qui avons passé la plupart de ces derniers mois à l’intérieur. La bonne nouvelle est qu’il existe de nombreux moyens pour se débarrasser de ces allergènes.

Éliminez les moisissures de la salle de bain

Installez un ventilateur; faites le fonctionner au cours de chaque bain ou douche pour réduire l’humidité et éviter de créer un environnement favorable aux moisissures. La moindre des choses serait de laisser la porte de la salle de bains entrouverte ou d’ouvrir une fenêtre. Les moisissures se développent également dans les coins humides. C’est pour cette raison qu’il est impératif d’essuyer autour de l’évier, de la baignoire et des toilettes une fois par semaine.

Renoncez au désodorisant électrique

Certains émettent des composés organiques volatils (COV) pouvant aggraver les problèmes respiratoires. Les COV peuvent aussi causer des maux de tête chez les personnes sensibles.

--- PUBLICITÉ ---

Laissez tomber le vinyle

Les rideaux de douche en vinyle émettent des COV, ainsi que d’autres composés potentiellement irritants pour les poumons, tels que les phtalates. Un rideau en nylon, qui peut être jeté au lavage au besoin, représente un meilleur choix pour votre santé et pour l’environnement.

Utilisez des couvertures

Installez des couvertures, idéalement composées en microfibres, pour protéger vos matelas, sommiers, couettes et oreillers de la poussière et des acariens. Ces couvertures empêchent les créatures de pénétrer dans votre literie. Lavez vos draps une fois par semaine dans de l’eau chaude (visez au moins 60 degrés), puis mettez-les dans le sèche-linge à haute température.

Déclarez une zone interdite aux animaux

Une étude de 2011 a révélé que les propriétaires de chats qui ont interdit à ces derniers de pénétrer dans leurs chambres étaient beaucoup moins susceptibles de développer des allergies contre les poils.

--- PUBLICITÉ ---

Éradiquez les fuites d’eau

Même une toute petite fuite provenant des tuyaux sous l’évier peut mener à la moisissure.
Selon une étude de la Harvard Medical School réalisée en 2010, vivre dans une maison avec des moisissures peut augmenter le risque d’attaque sévère chez les personnes souffrant d’asthme et ayant une certaine variante du gène responsable de cette maladie.

Bien nettoyez

Inspectez votre réfrigérateur pour vous assurer qu’il n’y a pas d’humidité. Lorsque vous le nettoyez, portez une attention particulière aux joints des portes et aux bacs à égoutter, où la moisissure a tendance à se propager.

Débarrassez-vous des fumées

Installez un ventilateur au-dessus de votre cuisinière, avec des fentes qui mènent vers l’extérieur, pour se débarrasser des fumées de cuisson irritantes et réduire l’humidité dans la pièce.

En plus de leur effet déclencheur d’allergies, les fumées de cuisson, en particulier ceux provenant des cuisinières à gaz, peuvent augmenter votre risque d’avoir un cancer. Il a été prouvé que les fumées peuvent contenir des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), des amines hétérocycliques, des aldéhydes supérieurs et mutés et des particules fines et ultrafines. Avoir un ventilateur d’extraction réduit les risques.

Conservez les aliments en toute sécurité

Des récipients en plastique ou en verre bien fermés devraient décourager les cafards et les souris de vous rendre visite.

--- PUBLICITÉ ---

Choisissez des rideaux et volets fabriqués en une matière lavable

Optez pour des rideaux ou des stores que vous pouvez essuyer, lavez à la machine ou envoyez chez le teinturier. Vous pouvez carrément ne pas en installer !

Relookez votre salon

Envisagez un canapé en cuir : il est moins susceptible d’abriter des allergènes. Si vous vous accrochez tout de même à votre bien joli canapé rembourré, passez un aspirateur à filtre HEPA au moins une fois par semaine.

Investissez dans un aspirateur

Achetez-en un qui dispose d’un filtre HEPA. Le Filtre HEPA (de l’anglais High Efficiency Particulate Air) permet de filtrer l’air aspiré par l’aspirateur avant qu’il ne soit rejeté par l’aspirateur. Cela signifie, non seulement, qu’il élimine une quantité importante d’allergènes, mais aussi les empêche de se propager dans l’air.

Vérifiez la température de votre maison

Gardez la température en dessous de 20 degrés Celsius : les acariens se développent dans des températures plus chaudes. Utilisez un hygromètre (vous pouvez en trouver à moins de 10 euros dans les supermarchés) pour mesurer aussi l’humidité dans la maison, l’idéal étant une humidité entre 35% et 50%. Tout taux d’humidité inférieur aura pour conséquence d’assécher vos voies nasales ; tout taux d’humidité supérieur encouragera la propagation de la moisissure. (Voici une autre raison de garder votre thermostat réglé à 20 degrés : le fait que votre maison trop confortable et bien chaude peut entraîner un gain de poids.

Soyez astucieux(se) lorsque vous passez la poussière

Enlevez la poussière (au moins) une fois par semaine pour éliminer les allergènes de surface. Utilisez un chiffon en microfibre ou un plumeau : les fibres très fines capturent plus de saleté que les serviettes ou les chiffons ordinaires.

Utilisez un filtre pour les systèmes de chauffage à air pulsé

Le mieux est d’utiliser un filtre plissé qui a une note d’efficacité MERV comprise entre 8 et 12. Vous pouvez l’installer directement sur votre système. Si vous avez une plinthe chauffante, vous avez peut-être intérêt à acheter quelques unités de filtrage HEPA portables (il vous en coûtera au moins 100 euros) et les placer autour de la maison. Vous n’avez probablement pas besoin de faire nettoyer vos conduits d’air par des professionnels : aucune recherche n’a prouvé que cela améliore la qualité de l’air et cela peut réellement faire empirer les choses en remuant les allergènes et autres particules. Remplacez régulièrement vos filtres, en fonction des instructions du fabricant.

Mettez tout en boîte

Le désordre est un aimant à poussière, pour ne pas mentionner les insectes, les moisissures et les souris. Recyclez les vieux journaux, les magazines, les canettes et les sacs d’épicerie chaque semaine et pour tout le reste, stockez autant d’éléments que possible dans des bacs en plastique fermés pour minimiser la poussière.

Faites la chasse aux fuites d’eau

Réparez tout dégât des eaux qui pourrait encourager la propagation de moisissures. Même si vous avez de la moisissure uniquement dans votre sous-sol, votre système de chauffage ou de climatisation pourrait la propager dans d’autres parties de votre maison.

Nettoyez vos gouttières

Réduire l’exposition aux allergènes à l’extérieur peut réduire vos symptômes d’allergies à l’intérieur en évitant à votre corps de se surcharger en agents irritants. Enlevez les feuilles mortes près de la fondation et des gouttières ; elles favorisent l’humidité qui encourage la moisissure.

Lavez les animaux en peluche de vos enfants

Les animaux en peluche de vos enfants sont des aimants à acariens. Gardez-en seulement deux ou trois sur le lit de votre enfant ; mettez le reste dans des contenants en plastique. Lavez-les au moins une fois par mois ou bien mettez les tout simplement dans un sèche-linge chaud pendant 20 minutes pour se protéger des acariens.

Mettez vos chaussures à l’extérieur

Vos chaussures amassent les allergènes de l’extérieur (bonjour le pollen et la terre !) et les ramènent à l’intérieur. Achetez un paillasson de sorte que vous puissiez vous frotter les semelles et éliminer la saleté avant de marcher à l’intérieur, ou bien enlevez vos chaussures et laissez-les à la porte d’entrée.

Nettoyez les aquariums

Le poisson Nemo est peut-être l’un des rares animaux de compagnie qui soit hypoallergénique, mais l’aquarium dans lequel il gambade est un incubateur de moisissures. Nettoyez l’aquarium et les filtres au moins une fois par mois.

N’arrosez pas trop vos plantes

Alors que certaines plantes d’intérieur (les chrysanthèmes, par exemple) réduisent les polluants de l’air intérieur, tout excès peut être nocif. « Si vous ne nettoyez pas les débris, la terre peut abriter de la moisissure », explique le Dr Portnoy. Limitez le nombre de plantes d’intérieur et assurez-vous de ne pas trop les arroser.

Mettez votre imprimante loin de votre bureau

Des études ont montré que les imprimantes laser émettent des COV (composés organiques volatiles) et des particules qui sont associées à l’asthme et qui peuvent endommager les poumons. Gardez la vôtre dans un endroit bien ventilé au moins à 3 mètres de distance de votre bureau.

Devenez écolo pour être propre

Pour éliminer les allergènes, vous avez besoin de frotter. Le problème est que certains nettoyants peuvent aggraver les symptômes. Beaucoup sont composés d’ammonium quaternaire, ou quats, et d’eau de Javel, qui sont asthmogènes. En fait, une étude réalisée sur plus de 3.500 personnes a démontré que ceux qui utilisent des nettoyants en aérosol au moins une fois par semaine avaient 30% à 50% de risque de développer de l’asthme.

Les principaux allergènes d’intérieur

En première position : les acariens

Plus de 25% d’entre nous sommes allergiques à ces minuscules insectes qui vivent dans la poussière. Les bestioles grignotent des particules de peau et les squames, de sorte que vous les trouverez partout où il y a des gens et des animaux. Vous n’êtes pas allergique aux acariens eux-mêmes mais à une protéine qu’ils excrètent. Les déchets des acariens peuvent traîner sur les oreillers et les matelas ou dans les tapis et ne vous dérangent pas, mais quand vous les dérangez, comme par exemple quand vous gonflez votre couette, ils se propagent dans l’air et déclenchent vos symptômes.

Les animaux domestiques

Les allergies causées par les chats représentent l’allergie animale la plus commune, cependant au moins 15% d’entre nous sont allergiques aux chiens et chats. Ce n’est pas autant leurs poils en soi qui entrainent les éternuements mais leurs squames, salive et urine.

Les cafards et les rongeurs

Jusqu’à 98% des foyers urbains sont confrontés à ces allergènes, même lorsqu’ils sont bien cachés. Les habitants d’appartement peuvent se retrouver à se battre avec des cafards et les propriétaires de maison de banlieue et de campagne peuvent faire face à des infestations de rongeurs. Comme avec vos amis poilus, vous êtes allergiques à leurs excréments et leur salive et non aux créatures elles-mêmes.

La moisissure

Vous avez probablement entendu parler de la moisissure noire toxique (alias la Stachybotrys chartarum), mais de nombreux types de moisissures d’intérieur peuvent causer des allergies. Alors qu’elle tend à se développer dans des endroits sombres et humides, cet allergène peut surgir partout où l’eau a coulé. La meilleure façon de savoir si vous avez des moisissures est de la voir (elle est généralement noire, brune ou verte) et de la sentir (elle a une odeur de moisi !). Débarrassez-vous de la moisissure en frottant avec une solution composée d’1/2 verre d’eau de Javel dans environ 4 litre d’eau.

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

acariens